clowns
Magnolia Programme soutient l’association La Ronde des Clowns

Quoi de plus beau que de rendre son sourire à un enfant malade ?

Depuis sa création en 2015, Magnolia Programme s’est attaché à apporter son aide à des associations ou des fondations dont nous partageons les engagements.
En décidant de soutenir l’action de La Ronde des Clowns nous nous engageons cette fois en faveur d’une cause qui nous tient particulièrement à cœur.

La Ronde des Clowns

La magie du rire à l'hôpital

L’association

« La Ronde des Clowns » est une association loi 1901 fondée en 1989 à Nice par la très niçoise Magali GIBELIN.
Anne Charvet en est la présidente depuis 2007.
Depuis 25 ans, les clowns de l’association rendent visite aux enfants des hôpitaux de Nice et de sa région, avec pour principal objectif de permettre à l’enfant, parfois gravement malade, de s’évader quelques instants de son quotidien, en lui apportant de la joie, de la bonne humeur, des couleurs et même des éclats de rire.

clowns

Soutenez La Ronde des Clowns !

Parce qu’un enfant qui rit a moins mal

« Robinet, l’un de nos clowns, va visiter Carmino qui souffre beaucoup. Il entre dans sa chambre sur la pointe des pieds. Carmino est recroquevillé sur son lit. Robinet commence tout en douceur. Une histoire drôle, un tour de magie... et Carmino s’assoit. Une blague à l’infirmière... et Carmino rigole.
C’est la fête dans la chambre de Carmino lorsque l’infirmière arrive avec son curseur de la douleur et demande : « Dis-moi, Carmino, tu as mal combien ? » Carmino met le curseur sur zéro. L’infirmière insiste. L’enfant persiste et remet le curseur sur zéro.
- Tu es sûr, Carmino, tu n’as plus mal
- Si, j’ai mal, mais pas maintenant ! »
En partenariat avec l’équipe soignante et le psychologue du service, l’intervention du clown est basée sur l’écoute, le respect et le partage.
Chaque clown est formé aux règles de l’hôpital et improvise avec l’enfant, les parents et le personnel soignant (ou toute autre personne présente dans la chambre) un moment magique et unique.

clowns

Une parenthèse salvatrice saluée par les médecins.

« Le clown améliore le quotidien de l’enfant hospitalisé. Il améliore aussi la vision de la maladie et de l’hôpital. Il réconforte les enfants et aussi les parents. Sa présence est un rayon de soleil, un cadeau. Grâce à lui, les enfants oublient où ils sont. »
Docteur L. Oborocianu, Chirurgien orthopédiste pédiatre de la Fondation Lenval.
 
En période normale, les clowns de La Ronde des Clowns interviennent :
- Deux fois par semaine, en duo, à l'hôpital l'Archet 2 de Nice.
- Deux fois par mois, en solo, à l'hôpital Princesse Grace de Monaco.
 
Lorsque la situation sanitaire le permettra à nouveau, l'association interviendra également deux fois par semaine, en duo, à l'hôpital Lenval de Nice.

clowns

Pourquoi des clowns à l’hôpital des enfants ?

L’enfance est un moment d’insouciance, d’apprentissage, de profonde transformation.
La maladie, l’accident... volent aux enfants ce qui fait leur essence : la légèreté, le rêve, le rire.

Lorsque la maladie est plus grave, comme pour les enfants atteints de cancer, la dimension de plaisir et de joie n’est pratiquement plus présente au quotidien.

À l’hôpital, le clown propose sa naïveté et sa liberté.

Il crée dans chaque chambre avec l’enfant et ses parents des moments inattendus et loufoques.

C’est alors que la magie opère et les visages endoloris se redessinent d’un sourire ou d’un éclat de rire.

Faire le clown, c’est sérieux !

« La Ronde des Clowns » travaille avec 9 clowns professionnels qui improvisent en duo et qui sont formés aux spécificités de l’hôpital, en particulier à l’hygiène.
Être clown à l’hôpital ne s’improvise pas, mais demande une grande capacité d’improvisation.
Il ne s’agit pas de faire un spectacle mais d’emmener l’enfant sur une planète de drôlerie où il est lui-même acteur de ce qui s’y déroule. Lorsqu’ils font leur ronde, Bidouille, Robinet, Tap Tap, Pakita, Minus, Taratatouille et les autres sortent leurs antennes magiques pour doser leur rigolade en fonction de l’état de l’enfant, des soins en cours, du respect des parents présents et de l’équipe soignante.

clowns

« J’ai eu l’occasion de partager un grand fou rire avec les clowns lors d’une hospitalisation de ma fille. C’est une bouffée d’oxygène de quelques minutes qui nous éloigne de nos inquiétudes face aux maladies de nos enfants...un moment de décompression très appréciable...
 
Bravo pour nos enfants et pour nous, parents... »
 
Une maman.

clowns

Interview de Marie Leclève

Nombre d’interventions par semaine ?
En période normale, nos clowns interviennent :
- Deux fois par semaine, en duo, à l'hôpital l'Archet 2.
- Deux fois par mois, en solo, à l'hôpital Princesse Grace de Monaco.
 En 2021, lorsque la situation sanitaire le permettra, l'association interviendra également :
- Deux fois par semaine, en duo, à l'hôpital Lenval.
 
Nombre de clowns engagés depuis la création de l’association ?
14

Nombre d’enfants visités depuis la création de l’association ?
On peut l'évaluer entre 15.000 et 20.000
 
Y a-t-il une évolution ces dernières années ?
Non. Le nombre d'enfants dans les services que nous visitons n'évolue pas significativement. Ni à la baisse(malheureusement), ni à la hausse.
Notre nouvelle activité à Lenval doublera, à partir de 2021, notre nombre de visites annuelles.
 
Votre bilan met en avant un certain nombre d’éléments, nous voudrions savoir quelles sont les frais fixes et quel est le prix, le coût marginal d’une intervention ?
Le coût actuel d'une intervention en duo est de 500 euros.
Cela inclut :
- 37 euros de frais de gestion que nous sous-traitons à un centre de traitement des salaires.
- 308 euros de salaires.
- 155 euros de charges sociales.
Chaque intervention supplémentaire coute ce prix-là. Cela correspond donc au coût marginal. En dehors de cela, nos frais de fonctionnement sont de l'ordre de 1000 euros, pour l'année.
Avez-vous d’autres clowns en recrutement ?
Pas actuellement.
 
Quels sont vos éléments bloquant pour votre développement ?
En 2019, nous avons souffert d'un déficit de fond. Chaque année, la recherche de fond est la clé de notre fonctionnement et de notre développement.
 
Êtes-vous en contact avec d’autres associations françaises ou internationales de même type ?
Pas spécifiquement actuellement.
Jusqu’en mars dernier, plusieurs clowns de notre équipe travaillaient également pour l’association Théodora, qui malheureusement a cessé toutes ses activités sur notre territoire et donc aussi à L’hôpital Lenval de Nice en pleine crise du Covid. L’association Théodora, était jusqu’en 2020, en France, l’une des deux principales associations de clowns d’hôpital. Elle a souhaité que La ronde des clowns prenne la relève à Nice à l’hôpital Lenval.
 
Y a-t-il d’autres personnels présents dans les hôpitaux qui permettent de donner « le sourire aux enfants », avec qui vous collaborez ?
Oui, il y a d’autres associations qui interviennent auprès des enfants comme les blouses roses ou épisodiquement des musiciens. Nous travaillons en complémentarité mais nos objectifs sont différents.

Contacter l’association

Par courrier : La Ronde des Clowns
4 rue Catherine SEGURANE 06300 NICE
Par mail : [email protected]
Par téléphone : 06 34 04 87 27 (Marie, chargée de mission)
Via le site internet : www.larondedesclowns.org

Soutenez La Ronde des Clowns !

Les partenaires de La Ronde des Clowns

La Ronde des Clowns
La Ronde des Clowns
La Ronde des Clowns
La Ronde des Clowns
La Ronde des Clowns
La Ronde des Clowns